Tales from the Twilight World

 

Dans cet album, une seule chanson consacrée à Tolkien, mais c'est sans équivoque, puisqu'elle est carrément intitulée Lord Of The Rings. On pourrait s'attendre à une longue chanson d'au moins 6 ou 7 minutes, résumant le Seigneur des Anneaux sans rentrer dans les détails, mais pour que ce soit au moins compréhensible. Déception, car il ne s'agit que d'une courte chanson d'environ trois minutes, dont le texte est franchement incompréhensible sans avoir lu le Seigneur des Anneaux. Ça parle vaguement des Anneaux comme ils sont évoqués dans le poème ("Trois anneaux pour les Roi Elfes...") et de Sauron assis sur son trône en Mordor. A part ça, pas grand chose, excepté un refrain très "space". Vraiment, ce texte n'est pas la meilleure réussite de Blind Guardian, et déjà ça vole pas souvent très haut. Ce qui compte chez ce groupe, c'est surtout la musique. Et ici justement, dans le cas de la chanson Lord Of The Rings, ça rattrape un peu le texte, puisque c'est assez original et joli à la fois.